Froidevaux Dominique

Semence (1984)
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
7500,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Sculpture en cuivre - 1er prix du concours d'arts visuels du canton du Jura (novembre 1984)

(Concours organisé à  l'occasion de la commémoration du 10ème anniversaire de la création du canton. Jury composé de: Rolf Brunner, Marcel Imsand, Marcel Mathys, François Lachat)

Largeur : 50cm

Profondeur: 68 cm

Hauteur: 50 cm

Sculptures de Dominique Froidevaux en vente sur notre site

dominique froidevaud semence image1

dominique froidevaux semence 2

dominique froidevaux semence vue arriere

Dominique Froidevaux (1944)

Originaire du Noirmont. Né à La Chaux-de-Fonds en 1944 (canton de Neuchâtel).

Peintre et sculpteur, on lui doit les vitraux de la chapelle de l'Hôpital de Saignelégier et ceux de l'église de Chevenez.

Il se consacre exclusivement à la sculpture depuis 1970 et remporte de nombreux concours à La Chaux-de-Fonds, Lausanne, Porrentruy, Vennes (VD) et Delémont

Nombreuses expositions, en Suisse romande, en Suisse alémanique et en France.

Il a créé et réalisé l'aménagement du choeur de l'église de Chevenez dans le canton du Jura.

C’est à la Galerie du Port, à Rolle, que Dominique Froidevaux commence sa carrière d’artiste par une belle exposition où les sculptures, essentiellement en bois, auront d’emblée la faveur du public. 

Photographe de formation, travaillant comme cameraman à la télévision (1959-1966), Dominique Froidevaux rêve depuis son enfance d’être artiste et de vivre de sa production. 

Grâce au succès de ses première expositions l’artiste fait l’acquisition en 1972 d’une ancienne ferme dans le canton du Jura et s’y établit. La grange est aussitôt convertie en atelier, équipée d’une petite forge et de tout le matériel nécessaire à la création.Enthousiaste et prêt à relever tous les défis, il participe à de nombreux concours organisés par  les collectivités publiques. Souvent ses maquettes de sculptures monumentales sont primées et de nombreuses créations voient ainsi le jour. Lausanne, Neuchâtel, Delémont ou Porrentruy entre autres, lui offrent  des opportunités qu’il saisit avec ardeur, dans une volonté de renouvellement permanent.Ses sculptures de moyenne taille sont le plus souvent en cuivre, d’une patine remarquable.

C’est dans les volumes en acier Corten, puis en acier inoxydable qu’il trouve le meilleur équilibre pour ses œuvres monumentales. Autodidacte, Dominique Froidevaux maîtrise les techniques les plus complexes et ne cède jamais à la facilité ni à aucune mode. Travailleur infatigable, authentique, perfectionniste en tous points, il crée des œuvres torturées, pourtant  issues de croquis nombreux et réfléchis.

La couleur et la lumière sont des composantes subtiles de ses créations. Peinte, la tôle devient quelque rutilant métal, comme le bois d’ailleurs, qui dégage soudain une parenté inattendue avec l’ivoire.

De nombreuses cités romandes ont eu le privilège de l’accueillir, mais aussi Bâle, Zurich, Monaco ou Paris.