Nouveautés

max-ernst-composition-44-37cm
Ernst Max
1200,00 CHF
pierre-bonnard-dingo-38-28cm
Bonnard Pierre
1800,00 CHF
william-aubert-54-77cm
Aubert William
3500,00 CHF
andre-teleki-le-violoniste-45-38cm
Teleki André
1800,00 CHF
maricela-dos-frida-100-80cm-2017
Maricela
1500,00 CHF
Aucune image
Tapiès Antoni
480,00 CHF
galya-didur-mattutino-120-90cm-2016
Didur Galya
3800,00 CHF
galya-didur-the-guards-76-150cm-2019
Didur Galya
2800,00 CHF
theophile-robert-44-32cm
Robert Théophile
750,00 CHF
domenjoz-lac-26-31cm
Domenjoz Raoul
900,00 CHF
charles-monnier-village-65-92cm
Monnier Charles
3600,00 CHF
picasso-balzac-49-32cm-1931
Picasso
500,00 CHF
henry-moore-sculptural-objets-49-76cm-1973
Moore Henry
380,00 CHF
galya-didur-kaleidoscope-120-90cm
Didur Galya
2800,00 CHF

Offres du mois

Barraud Charles

Portrait de Janebé (1938)
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
2400,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Huile sur papier ocre clair

29 cm x 25 cm

En parfait état

Encadrement offert (argenté avec vitre et passe-partout de couleur blanc-cassé)

 

Charles BARRAUD. Peintre. (1897-1997)

Né le 19 avril 1897 à La Chaux-de-Fonds. Parallèlement à sa formation d'ouvrier du bâtiment, il suit le cours du soir de I'Ecole d'art de La Chaux-de-Fonds. De 1922 à 1924, il travaille sur le chantier de la cathédrale de Reims. Barraud retourne à La Chaux-de-Fonds en 1924 et travaille comme encadreur.

De 1925 à 1934, il fait partie du groupement d'artistes la Syrinx.

II voyage en 1935 et 1936 en Afrique du Nord, puis s'installe à Areuse, avant de partager son temps entre Concise (VD) et Blauzac dans le Gard (France).

 

JANEBÉ - Jeanne Barraud-Pellet (1907-2000)

Née le 30 septembre 1907 à Praz-Vully. Jeanne Pellet fréquente dès l'âge de seize ans les ateliers d'artistes chaux-de-fonniers, notamment ceux de William Stauffer, Léon Perrin et Georges Dessouslavy. En 1925, elle épouse le peintre Charles Barraud. Tout d'abord attirée par la sculpture, elle se tourne ensuite vers la peinture.

En 1940, elle prend le pseudonyme de Janebé, obtient une bourse fédérale et commence à exposer régulièrement en Suisse. Si elle pratique parfois le paysage et la nature morte, Janebé est surtout un peintre de figures où la présence de la femme domine.

Bibliographie: Max Huggler, Janebé, G. Attinger, Hauterive, 1986.