Nouveautés

andre-brechet-35-53cm
Bréchet André
1500,00 CHF
Coghuf-98-68cm-deux-chevaux-serigraphie-1962
Coghuf
5400,00 CHF
sohie-l-eplattenier-fleurs-blanches-110-48cm
L'Eplattenier Sophie
2800,00 CHF
thierry-vaubourgouin-65-92cm
Vaubourgoin Thierry
7500,00 CHF
aime-barraud-vase-et-fleurs-75cm-61cm
Barraud Aimé
6500,00 CHF
andre-brechet-chateau-porrentruy-54-73cm
Bréchet André
1800,00 CHF
roger-tissot-fleurs-des-champs-100cm-81cm-1975
Tissot Roger
2400,00 CHF
janebe-portrait-jeune-fille
Janebé
1800,00 CHF
Bregnard-encre-de-chine-page2
Bregnard Gérard
450,00 CHF
cerf-alphonse-le-vorbourg-delemont-47-65cm
Cerf Alphonse
1200,00 CHF
aurele-barraud-fleurs-65cm-92cm
Barraud Aurèle
12500,00 CHF
jacques-voyet-73cm-54cm
Voyet Jacques
3500,00 CHF
hans-erni-69-51cm-1969
Erni Hans
1300,00 CHF
coghuf-ferme-franches-montagnes-60-92cm-1953
Coghuf
18500,00 CHF
Bregnard-encre-de-chine-page1
Bregnard Gérard
450,00 CHF
andre-evard-le-doubs
Evard André
1500,00 CHF

Schwarz-Abrys Léon

L'église
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
1200,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Huile sur toile

55 cm x 45 cm

En bon état

Cadre d'origine offert

 

Léon Schwarz-Abrys (1905-1990)

Artiste peintre autodidacte et écrivain, né Abraham Schwarz-Abrys le 5 mai 1905 à Sátoraljaújhely (Hongrie).

Il arrive à Paris en 1930, vit successivement au 11, rue Nicolet à Montmartre et impasse Deschamps à Ménilmontant. Il est mort à Paris en 1990. Il signait ses tableaux S.Abrys ou SAbrys.

Certains ont dit exagérément que Léon Schwarz-Abrys était un peintre oublié. Plus justement, son nom demeure attaché à l'École de Paris, évoquant toutefois bien plus aujourd'hui le peintre de Ménilmontant, qui en lui « possède son Utrillo », que le peintre des « fous ». Mais, au fait, fou, l'était-il ? Laissons le répondre : « En moi-même, j'admets une certaine fêlure, d'un genre inconnu des psychiatres, quoique, pour faciliter leur tâche, j'en simule une autre, connue d'eux. Raisonnant, "raisonné", j'éviterai le contact des docteurs-techniciens, choquant, perçant la chair et l'os de victimes réduites à l'impuissance »