Nouveautés

roger-tissot-fleurs-des-champs-100cm-81cm-1975
Tissot Roger
2400,00 CHF
coghuf-ferme-franches-montagnes-60-92cm-1953
Coghuf
18500,00 CHF
janebe-portrait-jeune-fille
Janebé
1800,00 CHF
Bregnard-encre-de-chine-page1
Bregnard Gérard
450,00 CHF
cerf-alphonse-le-vorbourg-delemont-47-65cm
Cerf Alphonse
1200,00 CHF
andre-evard-le-doubs
Evard André
1500,00 CHF
hans-erni-69-51cm-1969
Erni Hans
1300,00 CHF
aurele-barraud-fleurs-65cm-92cm
Barraud Aurèle
12500,00 CHF
sohie-l-eplattenier-fleurs-blanches-110-48cm
L'Eplattenier Sophie
2800,00 CHF
thierry-vaubourgouin-65-92cm
Vaubourgoin Thierry
7500,00 CHF
andre-brechet-chateau-porrentruy-54-73cm
Bréchet André
1800,00 CHF
andre-brechet-35-53cm
Bréchet André
1500,00 CHF
jacques-voyet-73cm-54cm
Voyet Jacques
3500,00 CHF
aime-barraud-vase-et-fleurs-75cm-61cm
Barraud Aimé
6500,00 CHF
Bregnard-encre-de-chine-page2
Bregnard Gérard
450,00 CHF

Coghuf

Lithographie - 1970
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
450,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Aquarelle de petit format - 1970

Oeuvre signée et numérotée par l'artiste 28/39

45 cm x 42 cm 

En parfait état

Cadre d'origine offert avec vitre et passe-partout

Autres tableaux de Coghuf en vente sur notre site

 

Coghuf (Ernst Stocker) 1905-1976

Né le 28 octobre 1905 à Bâle où il effectue un apprentissage de serrurier, Coghuf s’initie d’abord à la sculpture dans l’atelier de Louis Weber.

En 1924, il rejoint son frère aîné, le peintre Hans Stocker, qui vit à Paris. Dans cette ville, Coghuf exerce son métier de serrurier/ferronnier d’art et, en parallèle, il commence à peindre. II se lie d’amitié avec le peintre tunisien Jules Lelouche qui lui fera notamment connaître la peinture de Modigliani et de Soutine. Coghuf sera aussi très profondément marqué par sa rencontre avec les oeuvres de Van Gogh.

En 1929, il participe à sa première exposition collective à Bâle. Cette année-là, il résidera aussi pour la première fois en Franches-Montagnes. Il continuera cependant à faire des séjours à Paris pour y suivre des cours à l’Académie de la Grande Chaumière.

En 1933, il réalise sa première oeuvre publique, intitulée «Bewegung», destinée à la poste principale de Bâle. II en créera encore beaucoup d’autres par la suite, notamment des vitraux, dont ceux des églises de Soubey, Lajoux, Peseux et du choeur de la Collégiale de St-Germain à Moutier.

De 1934 jusqu’à sa mort survenue le 13 février 1976, il travaillera et vivra en Franches-Montagnes.

Dans les années soixante; il s’engagera fermement dans la lutte contre l’implantation d’une place d’armes, entre autres par des affiches d’une très grande force expressive.

Dans sa peinture, Coghuf a toujours évolué, de l’expressionnisme jusqu’à l’abstraction (terme qu’il considérait comme inapproprié pour définir sa peinture, lui préférant celui de «peinture intérieure»), pour revenir, à la fin de sa vie, à une expression figurative nouvelle.

Texte tiré de la présentation de l'expo janv.-fév. 2006, Galerie 5, Porrentruy