Nouveautés

max-theynet-les-3-barques-50-60cm
Theynet Max (1946)
1500,00 CHF
pierre-stampfli-38-47cm-1966
Stämpfli Pierre
2400,00 CHF
max-theynet-berne-palais-federal-60-50cm
Theynet Max
1300,00 CHF
max-theynet-50-60cm-bietschhorn
Theynet Max
1800,00 CHF
ferdinand-maire-contre-jour-38cm-54cm-1959
Maire Ferdinand
2400,00 CHF
max-theynet-petit-port-50-60cm
Theynet Max
1500,00 CHF
ferdinand-maire-fleurs-et-vase-58-47cm-1935
Maire Ferdinand
3500,00 CHF
leonor-fini-43cm-36cm
Fini Leonor
850,00 CHF
max-theynet-valangin-60-70cm-1944
Theynet Max
1500,00 CHF
rene-zwahlen-rade-de-geneve-37-52cm-1977
Zwahlen René
1200,00 CHF
georges-trincot-fleurs-46-38cm-1996
Trincot Georges
1500,00 CHF
yves-riat-vision-nocturne-50-36cm
Riat Yves
850,00 CHF
charles-barraud-porteuse-de-cruche-50-24cm
Barraud Charles
1600,00 CHF
kolos-vary-60cm-46cm-1975
Kolos-Vary
(1899-1983)
1800,00 CHF
hermann-sandoz-lac-de-neuchatel-47-63cm-1953
Sandoz Hermann
1500,00 CHF
roger-bonafe-le-bouquet-et-les-pins-65-81cm
Bonafé Roger
2400,00 CHF
noel-thebaud-poisson-62-70cm-profil1
Thebaud Noël
2400,00 CHF

Locca Albert

Fleurs des Champs
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
450,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

OFFRE: 450.- francs au lieu de 650.- francs

Huile sur toile 

55 cm x 46 cm

En parfait état

Sans cadre

Oeuvres d'Albert Locca en vente sur notre site

Ref: 404-E28-11

albert-locca-portrait 

Albert Locca (1895-1966)

Peintre, né en 1895 à La Chauxde-Fonds, mort en 1966 à Neuchâtel. Troisième d'une famille de neuf enfants, d'origine piémontaise, il suit les cours de l'Ecole d'art de La Chaux-de-Fonds et, au contact des frères Barraud, se voue entièrement à la peinture dès 1930. II épouse en premier mariage Marguerite Pellet, artiste peintre, soeur de Jeanne Pellet, connue sous le nom de Janebé. Locca produit dans un premier temps des ouvres réalistes (nus, figures féminines puis natures mortes et paysages) qui feront une bonne part de sa notoriété.

Bibliographie:

Claude Garino, Albert Locca, La Chaux-de-Fonds.

 

ALBERT LOCCA (1895-1966)

Albert Locca qui vient de mourir après quatre ans d'une pénible maladie, dont il profitait des moindres rémissions pour reprendre ses pinceaux, était une figure d'artiste extrêmement populaire tant à Neuchâtel qu'à la Chaux-de-Fonds.

Il était né dans la Métropole horlogère en 1895, d'un père contre-maître maçon, qu'il perdit à l'âge de 14 ans. Deuxième né d'une famille de huit enfants, il dut très jeune aider les siens. Il devint peintre en bâtiment. Mais le goût de la peinture artistique était en lui et il s'inscrivit aux cours du soir de l'Ecole d'art de Charles L'Eplattenier, où il eut pour maîtres Léon Perrin, William Stauffer. et pour condisciple illustre Le Corbusier. Il y étudia le dessin et la peinture. A ces cours du soir assistait d'ailleurs toute une équipe de solides copains qui faisaient cause commune et. souvent assiette commune : Albert Locca et son frère Guido et les trois frères Barraud : Aimé, Aurèle et François.

En 1917, Albert Locca part à Genève avec François Barraud auquel le liait une amitié particulièrement solide (François Barraud devait mourir à trente-cinq ans) et tous deux travaillent dans la bijouterie (pendentifs et bracelets). On retrouvera d'ailleurs dans la peinture d'Albert Lorca ce goût de la minutie.

Quelque dix ans plus tard. Albert Locca revient à la Chaux-de-Fonds, mais la crise économique qui se fait sentir avec acuité voit notre artiste au chômage. Locca s'adonne alors - il dispose de tout  son temps par la force des choses - totalement à la peinture, dont il vivra exclusivement désormais.

En 1938, Albert Locca descend s'établir à Neuchâtel, séduit par les paysages des rives du lac.

C'est en 1950 seulement qu'il découvrira son pays d'origine au cours d'un séjour à Venise. Pourtant Locca connaissait déjà le Midi et sa lumière par plusieurs séjours précédents qu'il fit dans le sud de la France. 

On peut dire qu'Albert Locca a exposé dans toutes les manifestations nationales des P.S.A.S. Avant la guerre, il exposa à Pontarlier puis à Paris, en 1934, puis au Salon des artistes français, où ses grands portraits de femmes, sa spécialité d'alors, connurent un vif succès.

Pendant de nombreuses années, il eut à cœur de présenter ses œuvres au moins une fois l'an à Neuchâtel et à la Chaux-de-Fonds.

De très nombreux Neuchâtelois se souviennent de ces expositions eu plein air, dans la cour de l'hôtel communal, où les deux frères Locca présentaient leurs oeuvres. Ou encore de ces salles artistiques du Comptoir, qui ne se concevait pas sans de nombreuses toiles signées Locca.

Admirateur des peintres italiens de la Renaissance et de Hodler, Albert Locca était un peintre au dessin précis, rigoureux dont les oeuvres honorent de nombreux salons Neuchâtelois.

Albert Locca laisse un fils de 26 ans, Jimmy, peintre également mais de tendance très différente de celle de son père. 

L. (article paru en 1966)