Quelques nouveautés et offres

janebe-portrait-feminin-46-50cm
Janebé
(1907-2000)
2400,00 CHF
janebe-jeune-fille-64-72cm
Janebé
(1907-2000)
2800,00 CHF
janebe-paysage-hivernal-38cm-51cm
Janebé
(1907-2000)
850,00 CHF
janebe-fleurs-sechees-27-23cm
Janebé
(1907-2000)
650,00 CHF
j-feenstza-composition
Feenstza J. (?)
850,00 CHF

Andreas
Dessinateur de BD

Affiche signée
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
200,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Affiche signée

Numérotée 150/150

48 cm x 48 cm

En parfait état

Sans cadre

Affiches diverses en vente sur notre site

Ref: E103-01

 

Andreas (de son vrai nom Andreas Martens)

Scénariste et dessinateur de bande dessinée, né en 1951 à Weißenfels, en République démocratique allemande.

Après avoir vécu à Weißenfels où il est né, Andreas déménage avec ses parents pour Düsseldorf en 1965.

À la fin des années 1960, à l'occasion d'un voyage en Grande-Bretagne, il découvre les comics Marvel, et se sent attiré par la narration et la mise en page.

En 1972, ratant la date des inscriptions de l'Institut Saint-Luc à Bruxelles, il commence ses études artistiques à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf. Il y passe un an.

En 1973, Andreas quitte l'Allemagne pour se rendre en Belgique afin d'y étudier, pendant trois ans, à l'Institut Saint-Luc. Il y rencontre Philippe Berthet, Antonio Cossu et Philippe Foerster avec qui il travaille en atelier en 1977. Durant la seconde année d'étude, il suit en parallèle les cours d'Eddy Paape à l'Académie de Saint-Gilles pendant deux ans. C'est auprès de Paape qu'Andreas apprend "les bases de la narration, du dessin, la composition d'une planche". Andreas travaille en tant qu'assistant avec Paape pendant un an et demi, sur Udolfo (Andreas faisant le crayonné) et la série Luc Orient.

En 1978, il emménage en France, d'abord à Paris puis à Saint-Brieuc (1982), à Rennes (1995) et enfin à Loyat dans le Morbihan (2008).

Il débute en participant aux revues (À suivre), Le Journal de Tintin et Métal hurlant.

En 1978, il crée le personnage de Rork, qu'il propose à la revue Le Journal de Tintin, dont le rédacteur en chef est alors André-Paul Duchâteau. En 1982, Andreas arrête provisoirement la série.

Son premier album publié est Révélations posthumes en 1980 aux éditions Bédérama, avec François Rivière comme scénariste. C'est un recueil des quatre histoires imaginaires sur les écrivains H. P. Lovecraft, Agatha Christie, Jules Verne, et Pierre Loti, parues dans la revue (À suivre) et utilisant la technique de la carte à gratter.

En 1984, les aventures de Rork sont reprises dans deux albums dans la collection Histoires et légendes des éditions Le Lombard. L'éditeur demande à Andreas de continuer la série, et lui offre un contrat pour un cycle de cinq albums. Cette série s'achèvera en 1993 avec la publication de Retour.

En 1995, Andreas collabore à Styx, scénarisé et dessiné par Philippe Foerster. Il en réalise l'encrage, l'album paraît au Lombard, dans la collection « Signé ».

Séries longues – Capricorne, Arq

Depuis 1997, il travaille principalement sur ses deux plus longues séries : Capricorne (une vingtaine d'albums plus les intégrales en réédition) pour les éditions du Lombard et Arq (prévue en 18 tomes) pour celles de Delcourt.

Depuis 2001, Andreas délègue la colorisation de la série Capricorne à Isabelle Cochet. En 2006, le partenariat se pérennise, Isabelle Cochet participe au dessin de l'album Quintos. En 2019, notamment, parait l'album L'Argentine (Futuropolis).

En 2001, le festival de bande dessinée Quai des Bulles de Saint-Malo lui a remis le prix Bonnet d'âne.

En 2002, il participe à Donjon dirigée par Lewis Trondheim et Joann Sfar en dessinant La Carte majeure de la série Monster dans la collection Humour de rire des éditions Delcourt.

Andreas a publié une quarantaine d'albums en 25 ans.

 

 

 

Artistes

Recherche dans le shop

Votre Panier

 x 

Panier Vide

Nombre de visiteurs

Aujourd'hui : 174

Hier : 218

Cette semaine 1238

Month 3903

All 429261