Nouveautés antiquités & vintage

Woog Madeleine
(1892-1929)

Vases avec tulipes
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
4500,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Huile sur toile - non datée

63 cm x 67 cm

En parfait état 

Avec cadre d'origine offert en l'état

Oeuvres de Madeleine Woog en vente sur notre site

Ref : C14

 

Madeleine Woog (1892-1929)

Peintre et poète, est née à La Chaux-de-Fonds et morte à Zurich. Au cours de son enfance et de son adolescence, elle montre un intérêt précoce pour le dessin, la danse et la musique. Dès 1909, elle suit le cours supérieur de l’Ecole d’art donné par Charles L’Eplattenier.

Son activité de peintre commence véritablement en 1914. Durant cette période, elle compose ses premières peintures à l’huile au Vieil Hôpital, au côté de Lucien Schwob et Charles-Edouard Jeanneret entre autres. Par ses activités artistiques, elle côtoie également Jean-Paul Zimmermann et Monique Saint-Hélier. Elle peint de nombreux tableaux : natures mortes, paysages et un grand nombre d’autoportraits.

En 1916, elle participe à une exposition à l’Hôtel des Postes à La Chaux-de-Fonds au côté de Charles Humbert, Lucien Schwob et Philippe Zysset. Elle fera ensuite différentes expositions en Suisse. Dès 1914, elle se consacre par ailleurs à la poésie. Au total, elle écrira une soixantaine de poèmes.

Elle se marie à Charles Humbert en 1920 avec qui elle était fiancée depuis 1912. Ensemble, ils voyagent à Venise, Florence, Rome, Paris.

Après sa mort suite à une grave maladie à l’âge de 37 ans, plusieurs expositions sont mises en place : au Musée des beaux-arts à La Chaux-de-Fonds en 1929, 1952 et 1979 et au Musée d’art et d’histoire à Neuchâtel en 1930

 

Article de presse:

Madeleine Woog par Lucien Schwob (Les Voix, numéro du 8 avril 1920)

Auto-portrait de l'artiste (huile sur toile)

 

 

Trois poèmes de Madeleine Woog

(Parus dans la revue "Les Voix", Hommage à Madeleine Woog, 1929)