Nouveautés

Bregnard-encre-de-chine-page1
Bregnard Gérard
450,00 CHF
Coghuf-98-68cm-deux-chevaux-serigraphie-1962
Coghuf
5400,00 CHF
Bregnard-encre-de-chine-page2
Bregnard Gérard
450,00 CHF
andre-evard-le-doubs
Evard André
1500,00 CHF
sohie-l-eplattenier-fleurs-blanches-110-48cm
L'Eplattenier Sophie
2800,00 CHF
cerf-alphonse-le-vorbourg-delemont-47-65cm
Cerf Alphonse
1200,00 CHF
janebe-portrait-jeune-fille
Janebé
1800,00 CHF
andre-brechet-35-53cm
Bréchet André
1500,00 CHF
andre-brechet-chateau-porrentruy-54-73cm
Bréchet André
1800,00 CHF
hans-erni-69-51cm-1969
Erni Hans
1300,00 CHF
jacques-voyet-73cm-54cm
Voyet Jacques
3500,00 CHF
thierry-vaubourgouin-65-92cm
Vaubourgoin Thierry
7500,00 CHF
aime-barraud-vase-et-fleurs-75cm-61cm
Barraud Aimé
6500,00 CHF
coghuf-ferme-franches-montagnes-60-92cm-1953
Coghuf
18500,00 CHF
roger-tissot-fleurs-des-champs-100cm-81cm-1975
Tissot Roger
2400,00 CHF
aurele-barraud-fleurs-65cm-92cm
Barraud Aurèle
12500,00 CHF

Jaeger Auguste

Campagne
modificateur de prix des variantes :
Prix de base avec taxes
Prix de vente avec réduction
1200,00 CHF
Remise
Montant des Taxes
Prix / Kg:
Description du produit

Gouache non datée

32 cm x 39 cm

En parfait état

Cadre d'origine offert (doré avec passe-partout et vitre)

Livraison gratuite sur tout le territoire suisse

 

Robert Auguste Jaeger (1896-1983)

Né le 3 juin 1896 à Paris, il est l'aîné de trois garçons. Il s'engage en 1914 dans les Marines. En 1915, il est pilote au 4e zouave. Il en gardera des amitiés : Mermoz, Saint-Exupéry...

Très grièvement blessé, paralysé, il terminera la guerre à l'hôpital de la Salle Pétrière à Paris. Pendant son séjour, il obtient son dipôme d'architecte. Élève aux Beaux-Arts de Paris, il a comme maitre L. Olivier, M. Bompart, Raoul Dufy et surtout Othon Friez. Il obtient son premier prix avec Cluny en 1922. Sa vie d'alors se partage entre les voyages, les collaborations avec les décorateurs Briant et Robert, Sormani, André Citroën et le Bel Canto.

Il voyage en Italie, Espagne, Algérie, Égypte, Hongrie, Portugal et surtout la Provence et la Bretagne. Les années 30 seront sa grande époque de chanteur de Bel Canto. Il entre à l'opéra de Bordeaux et de Paris ou Muratore lui lègue sa garde-robe.

Il va alors rencontrer sa femme, achète une maison à la campagne près de celle de Carco, qui l'a conseillé, à l'Isle-Adam, vit de la peinture et enseigne à l'école supérieure des Arts Appliqués.

En 1939 il répond à l'appel du général de Gaulle, profitant de sa couverture de conférencier d'histoire de l'Art, il entre dans la résistance. Commandant du réseau Turma Vengeance, il sera très actif au détriment de ses fonctions de professeur, qu'il cesse. Au sortir de la guerre, décoré, fatigué, il part avec Othon Friez pour Saint-Paul-de-Vence chez Paul Roux à la Colombe d'or.

En avril 1946, il recevra sa consécration de peintre. Il expose chez Pétridès, faubourg Saint-Honoré à Paris.

Terriblement affecté par la mort de sa femme en 1954, il se replie dans son art, fait construire un grand atelier dans sa maison de Parmain où il organise sa vie entre ses amis et ses voyages en Bretagne, Aude, Provence, Côte d'Azur...