Nouveautés

theophile-robert-44-32cm
Robert Théophile
750,00 CHF
william-aubert-54-77cm
Aubert William
3500,00 CHF
henri-chatillon-la-sagne-65-81cm
Châtillon Henri
1200,00 CHF
leon-berthoud-barque-23cm-35cm
Berthoud Léon
2400,00 CHF
aime-barraud-les-peches-42-50cm
Barraud Aimé
6500,00 CHF
pierre-bonnard-dingo-38-28cm
Bonnard Pierre
1800,00 CHF
charles-monnier-village-65-92cm
Monnier Charles
3600,00 CHF
max-ernst-composition-44-37cm
Ernst Max
1200,00 CHF
andre-teleki-le-violoniste-45-38cm
Teleki André
1800,00 CHF
Janebe
2600,00 CHF
picasso-balzac-49-32cm-1931
Picasso
500,00 CHF

Offres du mois

Aucune image
Bréchet André
450,00 CHF
henri-chatillon-ferme-jurassienne-39-61cm
Châtillon Henri
450,00 CHF
aldo-patocchi-fuochi-di-primavera-45-33cm
Patocchi Aldo
120,00 CHF
jacques-villon-composition-49-34cm-1927
Villon Jacques
450,00 CHF
picasso-joueur-de-flute-55-37cm-1959
Picasso
150,00 CHF
kontorowiz-villa-en-hiver-27-34cm
Kontorowiz
450,00 CHF
jean-pierre-remon-neige-aux-franches-montagnes-60-79cm
Rémon Jean-Pierre
450,00 CHF
jean-adam-gravure-originale-nu-26-13cm
Adam Jean
250,00 CHF
hermann-jeannet-alger-41-31cm
Jeannet Hermann
450,00 CHF
marcel-masson-hotel-du-nord-45cm-54cm
Masson Marcel
750,00 CHF
charles-wellens-dunes-du-limbourg-35-50cm
Wellens Charles
850,00 CHF
hans-erni-chevaux-29-36cm
Erni Hans
650,00 CHF

Bosshard Rodolphe-Theophile

Les nénuphars
Description du produit

Huile sur toile

Cette oeuvre porte au dos le numéro 348

Ce tableau en réalité est plus clair que sur cette photo

33 cm x 41 cm

En parfait état

Sans cadre

 

Rodolphe-Théophile Bosshard (1889-1960)

Né le 7 juin 1889 à Morges et mort le 17 septembre 1960 à Chardonne1, est un artiste-peintre suisse. Spécialiste des nus féminins, il est actif à Paris pendant l'entre-deux-guerres.

Figure majeure de la peinture suisse de la première moitié du XXe siècle, Rodolphe-Théophile Bosshard est né à Morges le 7 juin 1889, d’un père d’origine zurichoise. Sa mère, Neuchâteloise, est née à Nîmes.

Porteur d’un baccalauréat classique, passionné de dessin, il entre à l’école de Beaux-Arts de Genève en 1907, où il est l’élève de Pignolat d’Estoppey et de Gilliard. Il se rend à Paris en 1910 avec son ami le peintre Gustave Buchet, puis à nouveau en 1914. Il y retournera, jeune marié, et porteur d’une bourse fédérale en 1920. Installé à Montparnasse pendant quatre ans, il noue de multiples amitiés dans le milieu bouillonnant de l’époque : Marc Chagall, Ossip Zadkine, André Derain, Charles Despiau, Charles Dufresne (peintre), Jean Lurçat… et les Suisses Cingria, Clément et Paul Budry. Il expose, attire l’attention de la critique, se fait un nom. Puis il rentre au pays, tout en exposant régulièrement dans la capitale française. Installé à Riex puis à Chardonne, il ponctuera son travail de nombreux voyages : au Tessin (Bissone), dans le Midi, en Grèce, en Algérie. Quelques grandes commandes (crématoire de Vevey, École de jeunes filles de Lausanne, Radio-Lausanne, Mutuelle vaudoise).

De ses emballements pour Ferdinand Hodler et l’expressionnisme allemand de ses jeunes années à l’abstraction des années cinquante, l’art de Bosshard n’a cessé de se renouveler, dans ses paysages, ses natures mortes, ses nus, sans que jamais il n’abandonne le rêve et la lumière qui lui sont propres. Il s’éteint le 17 septembre 1960. Il est enterré à Chardonne dans le petit cimetière qui domine le lac.