Nouveautés antiquités & vintage

Aubert Pierre
(1910-1987)

Mon village (1944)
Variant price modifier:
Base price with tax
Salesprice with discount
40,00 CHF
Discount
Tax amount
Price / kg:
Description

Xylogravure, datée 1944 

Signée, non numérotée 

Contrairement à la photo le papier est légèrement orangé

18 cm x 14 cm

En parfait état

Sans cadre

Autres oeuvres et gravures de Pierre Aubert en vente sur notre site

Ref: 513-T3-C11

 

Pierre Aubert (1910-1987)

Issu d’une lignée de paysans-horlogers de la vallée de Joux dans le Jura vaudois, Pierre Aubert est l’un des représentants majeurs de la gravure sur bois en Suisse au XXe siècle.

Dès 1926, parallèlement à son activité de paysan, il s’initie à l’art et se forme, de 1928 à 1933, auprès du peintre Tell Rochat (1898-1939), lui-même ancien élève d’André Lhote.

Pierre Aubert présente ses premières xylographies en 1933 lors d’une Exposition internationale de la gravure à Varsovie et à Cracovie. À l’âge de 24 ans, il effectue l’indispensable voyage formateur à Paris, puis en Provence. Plusieurs de ses œuvres sont alors exposées aux États-Unis et à l’Institut Suisse de Paris.

En 1942, il est l’un des membres fondateurs du groupe de graveurs suisses romands Tailles et Morsures, avec lequel il expose à Zurich, à Berne et à Lausanne, puis, au sortir de la guerre, à Paris, à la Bibliothèque Nationale de France.

Dès la fin des années 1940, Pierre Aubert peut se consacrer entièrement à l’art. À Paris, où il se rend plusieurs fois par année, il fréquente l’Académie Julian et l’Académie de la Grande Chaumière ; il se lie avec le graveur Démétrios Galanis (1879-1966) ; il expose à la Galerie Raymond Duncan ainsi qu’au Salon de l’Art libre, au Salon d’hiver et au Salon des Indépendants, dont il devient sociétaire. L'artiste se rend également dans le Midi de la France, dont il ramène aquarelles, gouaches et dessins.

En 1961, Pierre Aubert quitte la vallée de Joux et s’installe à Romainmôtier. En 1964, le Musée d’Art et d’Histoire de Genève lui consacre une rétrospective alors que plusieurs de ses œuvres entrent dans les collections publiques : Bibliothèque nationale de France, État de Vaud, Bibliothèque nationale suisse.

En 1991, quatre ans après le décès de l’artiste, le Musée Jenisch Vevey – Cabinet cantonal des estampes présente une rétrospective de son œuvre.

Source de cette biographie: Fondation Pierre Aubert