Nouveautés

andre-louis-freymond-60-30cm-1979
Freymond André-Louis
1500,00 CHF
rosina-wachtmeister-39-30cm
Wachtmeister Rosina
1200,00 CHF
theodore-streit-port-de-bale-42-60cm
Streit Theodor
850,00 CHF
lily-bahmann-fleurs-49-61cm
Bahmann Lily
750,00 CHF
miro-strip-tease-20-30-cm-1959
Miro Joan
(1893-1983)
3000,00 CHF
charles-barraud-composition-avec-livre-70-70cm
Barraud Charles
7500,00 CHF
colliard-cabanes-2005
Colliard Roland
350,00 CHF
benjamin-vautier-anemone-27-19cm-1945
Vautier Benjamin
250,00 CHF
claude-gigon-provence-40-61cm-1990
Gigon Philippe
450,00 CHF
philippe-gigon-reminiscence3-50-50cm-1994-vignette
Gigon Philippe
650,00 CHF
guido-locca--trois-chrysanthemes-58cm-48cm
Locca Guido
1200,00 CHF
albert-locca-lac-neuchatel-50-61cm
Locca Albert
750,00 CHF
hippolyte-boschung-poya-1987
Boschung Hyppolite
4500,00 CHF
Moreno Salvador
1200,00 CHF
murielle-argoud-jardin-100cm-80cm-2015
Argoud Murielle
1800,00 CHF
hernann-sandoz-le-doubs-50cm-65cm-1956
Sandoz Hermann
1800,00 CHF
henri-chatillon-63cm-74cm
Châtillon Henri
850,00 CHF

Nouveautés antiquités & vintage

Schmidt Albert
(1883-1970)

Ciel et mer
Variant price modifier:
Base price with tax
Salesprice with discount
3600,00 CHF
Discount
Tax amount
Price / kg:
Description

Huile sur papier marouflé sur carton

46 cm x 55 cm

En bon état

Avec un léger enfoncement sur le coin gauche dû au montage de l'encadrement laissant apparaître le sceau de l'artiste au dos 

Cadre d'origine offert

Ref: EEG

 

Albert SCHMIDT (1883 - 1970)

Né à Genève en 1883, Schmidt enfant découvre très tôt la peinture hodlérienne dans la collection de son père.

Après une formation à l’École des arts industriels et à l’École des beaux-arts de Genève, le peintre fait partie de ces jeunes talents du début du siècle qui s’exposent tant à Genève qu’en Suisse.

Hodler le recommande à Zurich pour une exposition en 1918 : « …c’est parmi les jeunes un des plus individuels et des plus expressifs. Ses œuvres ont toutes du style et du caractère. Il cherche l’harmonie des formes, et sa couleur est très harmonieuse. Pour ma part je connais beaucoup de choses de lui vraiment bien. »

Tout comme nombre d’artistes de la fin du XIXe siècle, Schmidt est influencé par la musique et plus particulièrement par la théorie de la rythmique d’Émile Jaques-Dalcroze.

En 1909, il est sélectionné à l’Exposition internationale des beaux-arts de Munich et, l’an suivant, expose à Budapest en même temps que Cuno Amiet.

Dévoué à son art, il doit, parallèlement, diriger la petite entreprise familiale de gypserie-peinture à la mort de son père en 1912.

En 1960, sept ans après le décès de son épouse, Berthe Schmidt-Allard – peintre et émailleuse de renom –, il vend son entreprise. Cette étape lui permet de s’adonner uniquement à son art.

Il meurt à Genève en 1970, laissant derrière lui une œuvre moderniste trop souvent reléguée dans l’ombre de son éminent maître.