Nouveautés

andre-louis-freymond-60-30cm-1979
Freymond André-Louis
1500,00 CHF
rosina-wachtmeister-39-30cm
Wachtmeister Rosina
1200,00 CHF
theodore-streit-port-de-bale-42-60cm
Streit Theodor
850,00 CHF
lily-bahmann-fleurs-49-61cm
Bahmann Lily
750,00 CHF
miro-strip-tease-20-30-cm-1959
Miro Joan
(1893-1983)
3000,00 CHF
charles-barraud-composition-avec-livre-70-70cm
Barraud Charles
7500,00 CHF
colliard-cabanes-2005
Colliard Roland
350,00 CHF
benjamin-vautier-anemone-27-19cm-1945
Vautier Benjamin
250,00 CHF
claude-gigon-provence-40-61cm-1990
Gigon Philippe
450,00 CHF
philippe-gigon-reminiscence3-50-50cm-1994-vignette
Gigon Philippe
650,00 CHF
guido-locca--trois-chrysanthemes-58cm-48cm
Locca Guido
1200,00 CHF
albert-locca-lac-neuchatel-50-61cm
Locca Albert
750,00 CHF
hippolyte-boschung-poya-1987
Boschung Hyppolite
4500,00 CHF
Moreno Salvador
1200,00 CHF
murielle-argoud-jardin-100cm-80cm-2015
Argoud Murielle
1800,00 CHF
hernann-sandoz-le-doubs-50cm-65cm-1956
Sandoz Hermann
1800,00 CHF
henri-chatillon-63cm-74cm
Châtillon Henri
850,00 CHF

Nouveautés antiquités & vintage

Bille Edmond
(1878-1959)

La mort à Cheval (1918)
Variant price modifier:
Base price with tax
Salesprice with discount
650,00 CHF
Discount
Tax amount
Price / kg:
Description

Gravure signée par l'artiste et datée du 1 janvier 1918

Lithographie 2 couleurs sur papier épais de couleur beige

Dimensions de la feuille :  30 cm x 22 cm

Tirage non précisé

En bon état

Cadre récent offert avec vitre et passe-partout

Oeuvres d'Edmond Bille en vente sur notre site

Ref: EEG

 

Edmond Bille (1878-1959)

Né à Valangin (canton de Neuchâtel) et décédé à Sierre (Valais), Edmond Bille est un peintre et vitrailliste suisse.

Edmond Bille passe une partie de son enfance à Dombresson, avant de s’inscrire, en novembre 1894, à l’école des beaux-arts de Genève (1895-1897), où il est l’élève doué de Menn, Bodmer et Hugues Bovy.

Il perfectionne sa formation à Paris à l'École des arts décoratifs et à l'Académie Julian.

En 1899, il travaille à Neuchâtel dans l'atelier du peintre Heaton.

C’est à la fin 1899 que son destin va basculer avec la découverte du village de Chandolin, dans le Val d'Anniviers. Désormais, dès 1904, le Valais devient son pays d’élection : Bille se construit une somptueuse demeure à Sierre ainsi qu’un chalet à Chandolin.

En 1901, Edmond Bille est reçu membre de la Société des peintres, sculpteurs et architectes suisses (SPSAS).

Pendant la Première Guerre mondiale, Bille a une grande activité. Il s’engage à travers des publications critiques sur la politique suisse de ce temps. Dans sa résidence sierroise, il reçoit des personnalités françaises antibellicistes : Romain Rolland, Pierre Jean Jouve ou René Arcos.

Durant l’entre-deux-guerres, Edmond Bille met son activité de peintre de chevalet en veilleuse, découvrant la technique de la gravure et s’adonnant à la pratique du vitrail. Il réside au Portugal de 1935 à 1942.

Son œuvre de peintre est montrée dans les plus importantes expositions de son temps, aussi bien dans les grands rendez-vous internationaux (Pittsburgh, Venise, Munich) que nationaux.

Edmond Bille est à la fois peintre et verrier. Il utilise diverses techniques telles que la gouache, l'aquarelle et la gravure. Il pratique aussi le vitrail et la mosaïque.

Il a participé à plus de 250 expositions au cours de sa vie.

En 1907, il illustre Le Village dans la montagne de Charles-Ferdinand Ramuz.

Il publie, en 1915, Au pays de Tells, volume de dessins satiriques.

Il lance avec Paul Budry, Victor Gottofrey, Charles Clément et Maurice Hayward une revue satirique et pacificiste, l'Arbalète (1916-1917).

Publication en 1919 du recueil d'estampes, Une Danse macabre.

Il a créé les vitraux du déambulatoire de la cathédrale de Lausanne et en 1935 les vitraux et les peintures de l'église de Fully avec l'aide de Joseph Gautschi, Albert Chavaz et Paul Monnier.

Entre 1950 et 1956, Edmond Bille signe l'impressionnante série de vitraux de la basilique de l'Abbaye territoriale de Saint-Maurice d'Agaune, illustrant notamment des scènes de martyre.

On trouve aussi ses œuvres monumentales dans d'autres églises, notamment à Sierre, Chamoson, Chandolin, Saint-Pierre de Clages, Saint-Blaise.