Robert Charles (affiche 1934)

Fête de lutte (Moutier, 1934)
Variant price modifier:
Base price with tax
Salesprice with discount
650,00 CHF
Discount
Tax amount
Price / kg:
Description

Affiche originale de Robert (1934) - prix à discuter

Jamais roulée

104 cm x 70 cm

En parfait état

Vendue dans son cadre d'origine

Oeuvres de Charles et Max Robert en vente sur notre site

 

Charles Robert (1912-1948)

Frère de Max Robert imprimeur et éditeur. Installé à Moutier avec sa famille depuis l'âge de six ans, Charles Robert a peint de nombreuses vues de la ville et de ses environs.

Charles Robert a suivi des cours à la Kunstgewerbeschule de Bâle, après des débuts d'autodidacte influencés par le style coloré des post-impressionnistes. Il y apprend des principes de composition et de coloris qui appartiennent à l'école bâloise de cette époque, instaurée par Jean-Jacques Lüscher, Karl Dick, Numa Donzé et Paul Basilius Barth. Surnommés les "Dunkeltönige" ("de teintes sombres"), ces peintres se sont inspirés de la peinture novatrice française de la fin du XIXe et du début du XXe s., tournant le dos à la mythologie d'Arnold Böcklin et au symbolisme de Ferdinand Hodler. Sujets simples, comme le paysage ou le portrait, traitement dans une pâte épaisse aux teintes sourdes, dominées par les gris, et simplicité formelle sont des traits de l'école bâloise que Charles Robert adopte à cette époque.

Mais il les partage aussi avec ses amis proches, Max Kämpf et Serge Voisard. Max Kämpf, rencontré à la Kunstgewerbeschule de Bâle, avait déjà adopté la palette des Dunkeltönige auparavant. Tandis que, sur le plan formel, Charles Robert est plus proche de son ami Serge Voisard. A l'arrivée à Moutier de ce dernier en 1935, comme professeur de dessin à l'école secondaire, un lien étroit se tisse entre les deux peintres.

 

Max Robert (1908-1997)

Originaire des Ponts-de-Martel (NE). Né à Tavannes le 26 mars 1908. Décédé à Moutier le 3 novembre 1997. Imprimeur, conseiller municipal, journaliste, amateur d'art et mécène.

En 1918, sa famille s'installe à Moutier où son père, Oscar Robert, reprend l'imprimerie du journal local Le Petit Jurassien.

 

Source: Extrait d'un texte publié par le musée de Moutier