Nouveautés

andre-louis-freymond-60-30cm-1979
Freymond André-Louis
1500,00 CHF
rosina-wachtmeister-39-30cm
Wachtmeister Rosina
1200,00 CHF
theodore-streit-port-de-bale-42-60cm
Streit Theodor
850,00 CHF
lily-bahmann-fleurs-49-61cm
Bahmann Lily
750,00 CHF
miro-strip-tease-20-30-cm-1959
Miro Joan
(1893-1983)
3000,00 CHF
charles-barraud-composition-avec-livre-70-70cm
Barraud Charles
7500,00 CHF
colliard-cabanes-2005
Colliard Roland
350,00 CHF
benjamin-vautier-anemone-27-19cm-1945
Vautier Benjamin
250,00 CHF
claude-gigon-provence-40-61cm-1990
Gigon Philippe
450,00 CHF
philippe-gigon-reminiscence3-50-50cm-1994-vignette
Gigon Philippe
650,00 CHF
guido-locca--trois-chrysanthemes-58cm-48cm
Locca Guido
1200,00 CHF
albert-locca-lac-neuchatel-50-61cm
Locca Albert
750,00 CHF
hippolyte-boschung-poya-1987
Boschung Hyppolite
4500,00 CHF
Moreno Salvador
1200,00 CHF
murielle-argoud-jardin-100cm-80cm-2015
Argoud Murielle
1800,00 CHF
hernann-sandoz-le-doubs-50cm-65cm-1956
Sandoz Hermann
1800,00 CHF
henri-chatillon-63cm-74cm
Châtillon Henri
850,00 CHF

Nouveautés antiquités & vintage

Braque Georges
(1882-1963)

Deux fleurs violettes
Variant price modifier:
Base price with tax
Salesprice with discount
2400,00 CHF
Discount
Tax amount
Price / kg:
Description

Lithographie deux couleurs, signée

Exemplaire numéroté  V / XV

En parfait état

18 cm x 18 cm (avec la signature)

Sur une feuille de 38 cm x 28 cm

 

Georges Braque (1882-1963)

Artiste français et fondateur du mouvement cubiste.

D’abord impressionniste puis fauviste, Braque est déjà peintre d’avant-garde avant de développer le mouvement, fortement influencé par les techniques de Paul Cézanne, colorant ses toiles avec des couleurs vives et des compositions inventives. Après avoir vu Les Demoiselles d’Avignon (1907) de Pablo Picasso dans son studio, Braque explore sa perspective fracturée et l’incorpore dans son propre travail.

Picasso et Braque vont développer l’esthétique cubiste, en affiner les points de vue dramatiques et introduire des éléments de collage dans des œuvres révolutionnaires défiant les idées préconçues de l’illusionisme, de la peinture et de la vue.

Né en 1882 à Argenteuil-sur-Seine, l’artiste étudie à l’École des Beaux-Arts du Havre de 1897 à 1899. Son déménagement à Paris l’amène à l’Académie Humbert, où il rencontre Francis Picabia et Marie Laurencin.

Au fur et à mesure de l’évolution de sa carrière, ses sujets deviennent plus figuratifs tout en conservant le dynamisme de ses premières œuvres.

Braque meurt en 1963 à Paris à l’âge de 81 ans.