Nouveautés

max-theynet-les-3-barques-50-60cm
Theynet Max (1946)
1500,00 CHF
pierre-stampfli-38-47cm-1966
Stämpfli Pierre
2400,00 CHF
max-theynet-berne-palais-federal-60-50cm
Theynet Max
1300,00 CHF
max-theynet-50-60cm-bietschhorn
Theynet Max
1800,00 CHF
ferdinand-maire-contre-jour-38cm-54cm-1959
Maire Ferdinand
2400,00 CHF
max-theynet-petit-port-50-60cm
Theynet Max
1500,00 CHF
ferdinand-maire-fleurs-et-vase-58-47cm-1935
Maire Ferdinand
3500,00 CHF
leonor-fini-43cm-36cm
Fini Leonor
850,00 CHF
max-theynet-valangin-60-70cm-1944
Theynet Max
1500,00 CHF
rene-zwahlen-rade-de-geneve-37-52cm-1977
Zwahlen René
1200,00 CHF
georges-trincot-fleurs-46-38cm-1996
Trincot Georges
1500,00 CHF
yves-riat-vision-nocturne-50-36cm
Riat Yves
850,00 CHF
charles-barraud-porteuse-de-cruche-50-24cm
Barraud Charles
1600,00 CHF
kolos-vary-60cm-46cm-1975
Kolos-Vary
(1899-1983)
1800,00 CHF
hermann-sandoz-lac-de-neuchatel-47-63cm-1953
Sandoz Hermann
1500,00 CHF
roger-bonafe-le-bouquet-et-les-pins-65-81cm
Bonafé Roger
2400,00 CHF
noel-thebaud-poisson-62-70cm-profil1
Thebaud Noël
2400,00 CHF

Bonafé Roger

Le bouquet et les pins
Variant price modifier:
Base price with tax
Salesprice with discount
2400,00 CHF
Discount
Tax amount
Price / kg:
Description

Huile sur toile, grand format

65 cm x 81 cm

En parfait état

Cadre d'origine offert

Ref: 519-EEG

Roger Bonafé (1932)

Roger Bonafé est né en 1932 à Caux dans l’Héraut. Quand il arriva à Paris dans la deuxième moitié des années cinquante il habitat en plein cœur de Montmartre. Il y côtoie les peintres de la « Butte », Gen Paul notamment, puis Lorjou, Jansem, etc… Le déclic se produit : il sera peintre.

Au début des années soixante, c’est une peinture très typée que l’on voit apparaître sur les cimaises des galeries de Montpellier où Bonafé vient de se fixer. Paysage ou nature morte, l’écriture est simple, précise. Sa palette est riche et chaude avec ses rouges, ses oranges, ses verts lumineux.

1988 fut pour lui une date très importante. En effet, il rencontre René Chabannes directeur de la Galerie Christiane Vallé. Il dit lui même : « Ce fut » la » rencontre qui marqua le début d’une carrière internationale ». Les expositions se succèdent d’année en année : République de Chine, Corée du Sud, Japon, New-York, Dallas, San-Francisco, Chicago, Rio de Janeiro l’Australie et bien sûr l’Europe, Genève, Zurich, Londres, Barcelone.

Roger Bonafé, qui ne s’est jamais départi de la figuration, donne à voir une peinture forte, basée sur une interprétation très personnelle de la réalité.

« Je peins ma région, avec les éléments qui la raconte le mieux : cyprès, pins, étangs, mer, vignes, mas, comme je me suis servi des rues et des places qui bordent le Sacré-Cœur de Montmartre. Je me serre pleinement de la nature, c’est sûr, mais s’il faut déplacer un élément pour la composition du tableau et si c’est ce que je souhaite, je le déplace ».

En 2002 sa rétrospective au Château de Val impressionne le visiteur, le bouscule, le charme, l’éblouit. Le Château au second plan est réveillé par la présence d’une femme au grand chapeau rouge, élégante dans son attitude, éblouissante dans ses couleurs.

Roger Bonafé disait un jour « Je crois que le travail donne du talent ».